Tourisme durable au Costa Rica

Le Costa Rica s’impose comme une destination phare pour l’écotourisme avec une nature exceptionnelle représentant environ 6 % de la biodiversité de la planète. Sa forêt tropicale sauvage et intacte couvre plus de 20 % de son territoire. Elle est divisée en 27 parcs nationaux, dont 2 sont inscrits sur la liste du patrimoine mondial, à savoir, le parc national de Isladel Coco et celui du Guanacaste. Pour ceux qui veulent éveiller leur esprit d’Indiana Jones, ils sont invités à réaliser une expérience authentique et singulière dans cette terre de contraste naturel.

Un circuit dans le nord de la cordillère de Tilarán conduira, par exemple, les voyageurs en quête de découverte, au parc national du Volcan Arenal. Les aventuriers trouveront dans ce site un point de chute, une station thermale et des plateformes stratégiques permettant d’observer l’activité volcanique, mais aussi une faune abondante. En outre, bien que le lac et le volcan soient les principales attractions de cette aire protégée, il est également possible d’y faire d’autres activités comme le canyoning ou encore le rafting.

Visite du parc international La Amistad

Avec une superficie de plus de 190 000 ha, le parc international La Amistad, s’étirant du Costa Rica au Panama, constitue la plus grande réserve du pays. Il abrite près de 20 % de la biodiversité de toute l’Amérique centrale. Cette réserve possède une végétation composée de chênes entrelacés de lianes et ornés d’épiphytes, de forêts de fougères de type Lomaria et sphaignes ainsi que plus de 120 espèces d’orchidées.

En ce qui concerne la faune, le parc recèle environ 380 espèces d’amphibiens et de reptiles. Lors de leur exploration, les touristes verront sûrement des lézards, des anoures et des salamandres. Ils pourront également observer des mammifères sauvages, pour ne citer que le puma, le jaguar, le singe capucin… Par ailleurs, le parc international La Amistad est aussi célèbre pour héberger le point culminant de la contrée, le CerroChirripo. Ce sommet, faisant partie de la cordillère de Talamanca, s’élève à plus de 3 800 m d’altitude. Son ascension est tout à fait possible.

Découvrir le parc national Barra Honda

Lors de leur séjour au Costa Rica, les adeptes de la spéléologie sont invités à se rendre au parc national Barra Honda, dans la province de Guanacaste. Celui-ci propose effectivement 40 cavités de calcaire, dont quelques-unes s’enfoncent jusqu’à 200 m de profondeur. Ces formations géologiques, datant de plus de 70 millions d’années, sont des anciens récifs coralliens mis à l’air suite à des mouvements tectoniques.

À souligner que les touristes souhaitant explorer ces grottes doivent disposer d’une bonne condition physique, car certaines entrées verticales nécessitent de surmonter des cordes. Il convient également de préciser que les services d’un guide sont strictement obligatoires pour cette aventure. Mis à part l’existence de sentiers menant aux différentes grottes, le parc est aussi pourvu de voies permettant de traverser une forêt tropicale sèche, où il est possible de croiser des iguanes, des fourmiliers, des coatis…